Vous êtes donateurs, bienfaiteurs, mécènes et vous souhaitez contacter l’association, car le projet vous tient à coeur :


AIDERA-VAR

16 rue des citronniers

83130 – LA GARDE

Tel: 06.03.58.01.29.

Courriel : aideravar@orange.fr

Président : M. Didier PIATON


Nos besoins actuels sont étroitement liés au projet de l’IME en cours de construction ; en effet, vous pouvez nous aider à réduire les coûts liés au financement des équipements intérieurs et extérieurs (véhicule de transport des enfants, espace de jeux extérieurs adaptés et sécurisés, équipements des diverses salles de jour ainsi que des locaux de nuit, aménagement des espaces verts (haies, arbres, ...) .

Nous soutenir...

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION « AIDERA Var »

Buts et priorités de l’association AIDERA-Var

L’association AIDERA-Var a été créée sur le modèle d’associations existantes possédant une expérience reconnue dans le domaine de la prise en charge et de l’éducation des personnes autistes (AIDERA-Paris, AIDERA-Essonne, AIDERA-Yvelines, AIDERA-Gironde). Ces associations, composées de parents et de professionnels désireux de travailler ensemble autour d’un projet concret, sont indépendantes.

Partenaires d’Autisme-France et, pour certaines, affiliées à l’UNAPEI1, elles veillent, dans une même finalité, tant à la qualité de la prise en charge qu’à la formation des professionnels.


Dans le département, AIDERA-Var bénéficie notamment du soutien de l’association PRESENCE, qui possède une expérience reconnue en matière de gestion d’établissements pour personnes handicapées mentales.

Comme ses homonymes des autres départements, AIDERA-Var a pour objectifs  :

  1. d’apporter aux personnes handicapées mentales, atteintes d’autisme ou d’un trouble grave du développement et de la communication, et à leurs familles, l’appui moral et matériel dont elles ont besoin ;

  2. de soutenir la recherche sur les causes de l’autisme et les prises en charges adaptées ;

  3. de contribuer à l’information et à la formation des familles et des personnes qui s’occupent des jeunes autistes.

  4. de créer, puis gérer des établissements d’accueil et des services susceptibles de favoriser leur plein épanouissement, notamment par l’éducation, l’exercice d’activités, leur intégration dans la société, et leur préparation à la vie adulte.


L’association compte aujourd’hui 200 adhérents, parents, amis, ou professionnels.

Les adhérents sont souvent eux-mêmes donateurs, ils oeuvrent ainsi pour les personnes autistes en apportant un soutien essentiel au fonctionnement de l’association.


Historique du projet de création d’un établissement d’accueil pour jeunes autistes

L’association AIDERA-Var est née en 2002 dans un élan de solidarité entre les parents d’enfants autistes de la région Toulonnaise, dont certains se trouvaient dans des difficultés familiales liées au handicap de leur enfant. Très rapidement le soutient moral et l’entraide se sont transformées en volonté d’apporter des solutions aux besoins d’une prise en charge adaptée pour les enfants autistes du département du Var.

Ainsi est né le projet de création d’un IME –Institut Médico Educatif- pour l’accueil de jour des jeunes autistes, et leur hébergement de nuit par alternance, afin de les préparer à l’internat.

Ce projet a été agréé par la DDASS en 2004 et concerne 20 jeunes, enfants et adolescent de 6 à 20 ans, en semi internat, avec 6 places pour l’hébergement de nuit.

Les étapes de son avancement :

2004 : dépôt du projet auprès des instances de tutelles et avis favorable du CROSM pour son lancement

2005 : obtention du budget de fonctionnement du futur IME

2006 : étude du projet architectural et recherches de partenariats

mai 2007 : accord du permis de construire et appels d’offre

octobre 2007 : début des travaux de construction

Les étapes à venir :

mars/juillet 2008 : recrutement des professionnels

septembre 2008 : ouverture de l’IME et accueil des premiers jeunes


PRESENTATION DU PROJET « La Frégate »

Un projet répondant à une priorité nationale

La France connaît aujourd’hui un déficit grave de structures d’accueil pour les jeunes et adultes atteints d’autisme et de troubles apparentés (80 000 personnes concernées, 1 naissance pour 1 000). Le département du Var, de l’aveu des psychiatres et des associations de parents, n’est pas épargné par ce constat.

Depuis la « loi Chossy » de 1996, les responsables politiques sont conscients de ce déficit de structures spécifiques. Le gouvernement a pour sa part décidé de mettre en œuvre le plan autisme destiné à créer 1850 places supplémentaires en établissement d’accueil entre 2005 et 2007. Le projet « la Frégate », qui s’inscrit dans cette dynamique, a reçu l’autorisation et le financement en application d’un arrêté préfectoral du 1er octobre 2004.


Un projet innovant

Longtemps mises à l’écart, les personnes autistes ou souffrant de troubles de la communication doivent pouvoir bénéficier comme les autres d’une forme d’éducation et de soins. Les prises en charge pluridisciplinaires à orientation éducative, qui font déjà leurs preuves depuis quelques années, s’inspirent d’expériences menées à l’étranger. Leur développement, qui ouvre encore des perspectives, doit être soutenu, tout comme la recherche sur les causes du syndrome autistique.

L’objectif visé par AIDERA-Var est de permettre à des enfants autistes d’âge compris entre 6 et 20 ans d’acquérir un degré maximum d’autonomie, et dans tous les cas, une meilleure intégration sociale, par le biais d’une approche pluridisciplinaire, individualisée, et s’inspirant de modèles éducatifs.

A cette fin, le projet consiste en la création d’une structure d’accueil de type IME, répondant aux spécifications de l’annexe XXIV du décret 56-284 du 9 Mars 1956 (modifié par le décret 78-798 du 27 Octobre 1989), dont l’originalité résiderait dans une capacité d’accueil à la fois de jour et de nuit en alternance, pour une partie des jeunes. Cette double fonction sera assurée par :

  1. La création d’un accueil de jour, fonctionnant 42 semaines par an, 5 jours sur 7, d’une capacité de 20 jeunes, répartis en 4 groupes de 5 enfants d’âge homogène ;

  2. La mise en place d’un accueil de nuit selon le principe de l’alternance : parmi les adolescents (plus de 12 ans) seront constitués des groupes accueillis en alternance en internat pendant une semaine complète, dans le cadre de la préparation à la sortie. L’accueil de nuit fonctionnera également 42 semaines par an, 7 jours sur 7.


Un projet au profit de tous, qui intéresse notamment la communauté militaire

La pénurie dans le domaine de la prise en charge spécifique des personnes autistes contribue à éloigner les familles concernées du département. Elle accroît par ailleurs singulièrement les contraintes de mobilité, les départs en mer ou en opérations extérieures des militaires de la garnison de Toulon, l’une des plus importantes d’Europe. Cette situation a amené la marine Nationale à soutenir ce projet en mettant un site à la disposition de l’association qui est situé à l’adresse suivante :

Centre « La Frégate », chemin de Moneiret, les Pins d’Alep, 83200 Toulon

La mise à disposition sera déterminée par une convention liant l’association au ministère de la Défense. La future structure concerne toutefois l’ensemble des résidents varois concernés.


Un projet bientôt opérationnel

Ce projet, pour lequel la DDASS dispose désormais du budget de fonctionnement, est rentré en phase de développement grâce à l’implication active de tous les partenaires concernés, d’un mécénat actif, comme celui de la Fondation France Telecom-Orange, et l’implication des collectivités territoriales. Les travaux doivent débuter dès 2007 ; l’inauguration est prévue en 2008.


MISE EN OEUVRE DU PROJET

Planning prévisionnel
  1. juin 2007 : lancement des appels d’offre

  2. juin/juillet/août 2007 : délai de recours du permis de construire

  3. septembre 2007 : début des travaux de construction

  4. mai 2008 : fin des travaux de construction et installation des équipements

  5. juin 2008 : accord de conformité et inauguration de l’établissement

  6. mai/juillet 2008 : recrutement du personnel et formation

  7. septembre 2008 : ouverture de l’IME et accueil des premiers jeunes


Investissement pour la construction

La Marine Nationale met à disposition de l’association AIDERA-Var un terrain pour la construction du futur IME ; une convention de partenariat est établie entre AIDERA-Var et la Marine Nationale.

La DDASS participe aux investissements, indépendamment du budget de fonctionnement qu’elle versera annuellement.

L’état et la région sont sollicités, ainsi que le département, les communes.

Un emprunt bancaire assure le financement des investissements pour travaux restants.


Investissement pour les équipements et plan de financement prévisionnel

Cependant un projet d’une envergure telle que la création d’un IME requiert un effort dans la recherche de fonds provenant du mécénat.

Accompagnée depuis les débuts de son projet par la Fondation France Telecom-Orange, AIDERA-Var compte déjà sur le soutien de plusieurs partenaires, comme la Caisse d’Epargne Côte d’Azur, l’association Solidarité Défense, l’AGPM, qui participent au financement de l’équipement.

D’autres démarches ont été faites auprès de partenaires privés, dans la perspective primordiale de réduire au maximum le coût d’un emprunt bancaire, que l’on souhaiterait quasi inexistant pour le financement des équipements.



Objet de la demande d’aide financière

Afin que ce projet puisse voir le jour les meilleures conditions possibles, notre demande de subvention porte sur les dépenses d’équipement : mobilier, équipement informatique, jeux extérieurs, matériel de psychomotricité, ou tout autre équipement destiné à la prise en charge, aux activités quotidiennes des jeunes accueillis.

Nous appelons votre attention sur certains points marquants de ce projet :

  1. -il répond à une nécessité publique urgente, dans le département, en faveur des personnes autistes, et s’inscrit dans la mise en œuvre du « plan autisme »;

  2. -tout en s’appuyant sur les savoir-faire traditionnels, il est novateur dans sa conception de la prise en charge de ces enfants, pour lesquels la mise en place d’une forme de communication représente le défi majeur. Cet aspect novateur a été pleinement intégré dans la conception architecturale (plans joints) ;

  3. -il génère une activité d’économie sociale représentant à terme 31 emplois pour un total de 27 équivalents temps plein.

  4. -il est désormais entré dans sa phase de réalisation et la fin du chantier est prévue pour le mois de mai.

 

véhicules


jeux plein air


accueil de jour


accueil de nuit


espaces verts


salle Snozoelen


équipement informatique





Nos partenaires

AIDERA - Var